fbpx

PARCE QUE LES MAJORETTES FINISSENT TOUTES SOUS UN TAS DE BÛCHES OU DANS UNE BÉTONNEUSE

Dossier artistique

 DISTRIBUTION

Pina Wood, artiste polymorphe
Hélios Mikhaïl, batteur
Frédéric Devaux, sondier

RÉSIDENCES D’ÉCRITURE

#1 • Du 29/10 au 09/11/18
#2 • Du 25/02 au 08/03/19

PRÉSENTATIONS PUBLIQUES

36 du mois #1 • 9/11/18
36 du mois #2 • 8/03/19
TECHNOMANCIE2 | Restitution de la maquette de projet • 12 et 13/10/2019 [sam. 19h, dim. 14h] – Couvent Levat, Marseille 13003
 Suivre sur Facebook

 CONTACTS

Production | Générik Vapeur – courrier@generikvapeur.com 
Pina Wood – pinaa.wwood@gmail.com

 

DRUM POÉSIE | MISE EN SCÈNE DU DÉBAT
1 expérience = le poème + 1 lieu + 1 spatialisation sonore + 1 sujet de conversation + 3 questions + 1 invité.e 


Dispositif
Une batterie regarde une speakerine, un couloir vide d’une dizaine de mètres les sépare – les spectateurs, placés en bifrontal sont assis sur des chaises confortables et tournent tour-à-tour leurs têtes comme à Roland Garros pour suivre le dialogue – tout se joue dans la pénombre (pour l’instant) et l’artiste envisage de jouer dans le noir total (pour l’instant).
Conçu comme un poème-émission-radio qui laisse la place aux palabres, ce dispositif s’ancre dans la tradition du Hörspiel, “jeu pour l’oreille”. Il s’agit en effet d’écouter ~ “hör-” ~ et de jouer ~ “spiel”.
Durant l’heure, trois questions sont posées aux spectateurs et chacun tente, si ce n’est d’y répondre, de réfléchir à l’éventualité d’une réponse. Il y a l’obsession de nombreux micros disséminés dans le public.

Recherche et écriture
Depuis 2018, Pina Wood esquisse les contours d’une nouvelle recherche. Elle est accueillie deux fois en résidence à la Cité des arts de la rue qui ont donné lieu à deux expérimentations publiques lors des 36 du mois. PQLMFTSUTDBODUB devient dès lors un dispositif performatif (vers un art conversationnel) dont la chair se renouvelle à chaque expérience.

gvcom

Author gvcom

More posts by gvcom

© 2019 – GÉNÉRIK VAPEUR

 Mentions légales